L’or des justes

« L’or des justes» de Christian Feron

 

Résumé :

En juillet 1944, dans le Limousin, un groupe de maquisards met la main sur un convoi d’or, pendant un combat contre des troupes allemandes. Le colonel Guingouin, chef de la Résistance locale, n’en saura jamais rien.
De nos jours, après avoir quitté les services secrets français, Vincent Delaroche commence une nouvelle vie. Devenu journaliste, il essaie d’oublier un lourd passé. Mais celui-ci ne tarde pas à le rattraper.
Regroupés en organisation internationale, des descendants d’officiers SS ont localisé un trésor de guerre. Ils chargent un groupe de mercenaires d’aller le récupérer. Dans la région où habite Vincent, une série de meurtres commence alors…
Mandatée par le gouvernement, l’unité spéciale du colonel Lucas, un militaire de carrière, se rend sur place. Le journaliste acceptera-t-il de reprendre sa place aux côtés de Vipère, une jeune femme du commando, surnommée Mademoiselle Scorpion ? Savent-ils que l’objet de leur quête est le trésor de Rommel et de l’Afrika Korps ?
Et qui est réellement Josef Stahl, dont le grand-père était chirurgien dans les camps de la mort ?

 

Mon avis :

Un auteur à découvrir !

Ce livre m’a tenu en haleine pendant quatre soirées. Il faut dire que ce livre commence fort, puisque dès le premier chapitre nous sommes entrainé(e)s en 1944, où un groupe de maquisards fait main basse sur une énorme cargaison d’or. Par peur que le trésor soit utilisé à mauvais escient, ces hommes décident de le cacher et de l’oublier.

Un auteur à découvrir !

Comme vous le constatez, ce premier chapitre est captivant, et nous annonce déjà que ce livre sera difficile à fermer avant la fin. En ce qui concerne la suite du thriller, l’auteur plante le décor en France, de nos jours, où commence une série de meurtres. Nous faisons la connaissance de Vincent notre héros, qui devenu journaliste, va essayer de démêler cette affaire.

Ce qui me vient en premier, pour définir le style de l’auteur, c’est : la maîtrise du sujet. Les descriptions sont telles que l’on s’y croirait. Les personnages sont entiers, les dialogues percutants, l’humour est présent et le suspense est prenant. Ce ne doit pas être simple d’écrire sur ce thème. Ce passé lourd en histoire, entre ce que les écrits nous relatent, et les témoignages durement racontés par nos aînés.

Ce livre met en avant, non pas la guerre, avec toutes les horreurs que l’on « connait », mais tout ce que l’homme est capable de faire pour un trésor. Les mercenaires appâtés par l’argent, les nazis qui mettent tout en œuvre pour récupérer leur « dû ».  Il y a de quoi passer un bon moment. Ce roman est un compromis entre espionnage et policier.

On peut noter que l’auteur a énormément soigné les dialogues, l’humour et le rythme de l’histoire. Il n’y a aucun temps mort et on ne prend conscience qu’au dernier chapitre que nous avons enchainé les pages sans nous en rendre compte. Voici une question que je me suis posée tout au long du roman :  « Pourquoi avoir caché ce trésor si durement acquis, allant même jusqu’à l’oublier, quand ce groupe aurait pu le dépenser ? » Cette question, je suis sûre que chacun se la posera. J’ai trouvé la réponse, et vais vous laisser découvrir ce thriller palpitant, afin que vous aussi trouviez la vôtre.

Bonne lecture !

 

 Dans le même style:

  • Gouffre de Arnaud Prieur
  • Poker d’as de Arthur Bernède
  • Sang neuf (109) de Christophe Caillens
  • La maison du pasteur de Christelle Morize
  • Cellule secrète de Sophie Guizani

 



POINTS POSITIFS:
  • La maîtrise du sujet
  • Passionnant
  • Aucun temps mort
  • Le suspense
  • Le rythme du récit
  • L’humour bien dosé dans les dialogues

POINTS NEGATIFS:
  • Je ne vois pas


L'or des justes

Christian Feron

 

8.8 Note finale
Un suspense intense !

Un auteur à découvrir !

Général
8.5
Passionnant
8.5
Ecriture/ Dialogues/ langage
9
Créativité
9
Ajouter votre critique
Nous serions heureux d'avoir votre avis !

Laisser un avis

Votre note finale

*

Critique eBooks