La disparue de la cabine n°10

«La disparue de la cabine n°10» de Ruth Ware

 

Résumé :

Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

Mon avis :

Une croisière dépaysante …

Prenant ! Rien qu’en lisant le thème, je me suis dit « Un autre Mort sur le Nil, pourquoi pas ! » Après tout j’avais adoré cette intrigue à l’époque, alors je me suis lancée dans ce périple norvégien où les aurores boréales côtoient les fjords. En réalité cette histoire est loin de ce que j’imaginais au départ. L’héroïne surnommée Lo est une jeune femme désorientée, qui lors d’une croisière organisée par sa boite, va assister à un meurtre. Du moins, le croit-elle.

Les cachets contre l’anxiété qu’elle prend depuis toujours et l’alcool ingurgité durant la soirée auraient-ils  un impact sur la vision des choses qu’elle s’évertue à communiquer aux personnes susceptibles de la croire? J’ai trouvé le commencement un peu lent, notamment le moment entre la découverte de sa vie et celui où elle monte sur le yacht. Ensuite, la description des lieux, des cabines, des protagonistes, a été attrayant. On commence déjà à se douter que chacune des personnes devient potentiellement un tueur.

Mais la partie qui m’a vraiment plu, c’est la deuxième moitié de l’ouvrage. Je ne vous dirais pas ce qu’il s’y passe, bien entendu, mais l’action est présente et les révélations se multiplient. De quoi passer un excellent moment. Personnellement j’ai lu cette fameuse deuxième moitié en une soirée…

Ruth Ware sait captiver son lecteur en apportant une touche d’originalité. Tout se passe à huit clos (ou presque) et cette ambiance feutrée devient oppressante à mesure que l’on avance dans l’histoire. Même si l’héroïne n’est pas particulièrement attachante, on suit l’avancée de son investigation avec intérêt. Dans certaines situations, je me suis entendue dire à haute voix « non mais qu’est-ce qu’elle fait ?« , ou encore « mais non, ne dis pas ça… » bref, on se prend au jeu.

Je vous laisse vous faire votre propre avis sur la question et vous invite à laisser votre appréciation en bas de page. Bonne Lecture !

 

Du même auteur:

  • Promenons nous dans les bois…pendant que vous êtes encore en vie

 



POINTS POSITIFS:
  • Investigation prenante
  • Huit clos
  • Ambiance oppressante
  • Le final
  • 2ème moitié palpitante

POINTS NEGATIFS:
  • Un peu lent au début


La disparue de la cabine n°10

Ruth Ware

 

8 Note finale
Un suspense intense !

Une croisière dépaysante !

Général
8
Passionnant
8
Ecriture/ Dialogues/ langage
8
Créativité
8
Ajouter votre critique

Tags:

Nous serions heureux d'avoir votre avis !

Laisser un avis

Votre note finale

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Critique eBooks