Olivia Joules ou l’Imagination hyperactive

« Olivia Joules ou l’Imagination hyperactive» de Helen Fielding

 

Résumé :

Nous sommes toutes des Bridget Jones. Nous rêverons toutes d’être Olivia Joules ! Olivia Joules : trente ans et des poussières. Profession : rédactrice beauté et – depuis peu – agent secret. Signes particuliers : corps parfait, tête bien faite, imagination  » hyperactive « . Des palaces de Miami à la soirée des Oscars, des eaux transparentes des Caraïbes au désert d’Arabie, Olivia défie les forces armées du terrorisme avec une épingle à chapeau, un soutien-gorge à armature très spéciale et un instinct de conservation à toute épreuve.

 

Mon avis :

Déçue ! En réalité je m’attendais, non pas à une suite du « Journal de Bridget Jones », puisqu’il s’agit d’une autre héroïne, mais plutôt à une histoire dans le même registre avec beaucoup d’humour. Or, je n’ai pas été séduite du tout par ce nouveau personnage. Olivia Joules se veut marrante et avide d’aventures, mais quand on se penche sur le sujet, on se rend vite compte que ce personnage est assez creux.

Pas le meilleur de l’auteur !

Vous allez probablement me trouver méchante, mais je n’ai absolument pas retrouvé « la patte Fielding » qui m’avais tant plu dans ses précédents ouvrages. Les situations soi-disant cocasses sont plutôt banales et les dialogues censés être comiques nous donnent vite l’impression que l’auteure n’avait pas d’inspiration. Les blagues tombent à plat à chaque fois et c’est avec ennui que je j’ai terminé ce livre, dans l’espoir d’y voir une fin enfin comique ou au mieux amusante. Malheureusement on pourra dire que de bout en bout, l’histoire reste dans la continuité.

Avec le recul, c’est le nom de l’auteure qui m’a donné envie de lire ce livre, je m’attendais à davantage de sarcasmes, et je me rends compte que créer un autre personnage après avoir connu un succès phénoménal avec une autre histoire, ne doit pas être simple. Refaire la conquête du public en essayant de garder le registre comique, n’est pas donné à tout le monde. A ce sujet, je tire mon chapeau à J.K. Rowling qui a très bien su changer d’univers après Harry Potter…

En bref, si vous souhaitez lire une histoire sympathique, laissez-vous tenter par Olivia, et si vous êtes une inconditionnelle de Bridget Jones, passez votre chemin, il n’y a absolument aucune ressemblance, que ce soit dans l’écrit, l’histoire ou le personnage… Bonne lecture !

 

Du même  auteur :

  • Le journal de Bridget Jones
  • Folle de lui
  • Bridget Jones: L’âge de raison
  • Cause céleb’

 



POINTS POSITIFS:
  • Histoire simple sans prise de tête

POINTS NEGATIFS:
  • Personnage creux
  • Blagues vaseuses qui tombent à plat
  • Pas d’humour


Olivia Joules ou l'imagination hyperactive

Helen Fielding

 

5 Note finale
Pas le meilleur de l'auteur !

Dommage !

Général
5.5
Passionnant
4.5
Ecriture/ Dialogues/ langage
5
Créativité
5
Ajouter votre critique
Nous serions heureux d'avoir votre avis !

Laisser un avis

Votre note finale

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Critique eBooks